L'histoire et l'élaboration de l'Armagnac, Contactez nous!telephone05 62 71 13 82 - mail : contact@expressions-fermieres.com
Expressions-Fermières.com

Armagnac

AOC Armagnac

Histoire de l'armagnac

Le nom d’Armagnac vient du chevalier Herman, un compagnon de Clovis. D’après Gérard Huet, vers l’an 410 Herman aurait reçu en récompense de sa bravoure, un fief dans ce qui allait devenir vers 670 le premier duché de Gascogne. Latinisé, Herman serait devenu « Armmius » puis modifié par la prononciation il aurait pris le nom définitif et promis a un destin glorieux d ‘Armagnac .

L’Armagnac, comme eau de vie, date du Moyen-âge où elle était utilisé pour ses vertus thérapeutiques. A l’époque, il était appelé « l’aygue ardent » (« l’eau ardente »). On la trouvé alors sur les marchés locaux mais aussi au Vatican. La boisson pris sont essor au XVI siècle pour devenir un véritable produit de consommation. En 1909, l’Armagnac est reconnu grâce à un décret qui délimite l’aire d’appellation en trois régions qui sont le haut Armagnac, le Ténarèze et le bas Armagnac. En 1936, l’Armagnac passe en Appellation d’Origine Contrôlée.

Le vignoble Armagnacais

Vignoble de l'armagnac La zone de production est délimitée depuis 1909 et l'AOC existe depuis 1936. Le vignoble armagnacais couvre environ 15 000 hectares répartis sur 3 départements : Gers, Landes et Lot-et-Garonne. Le vignoble est également divisé en 3 terroirs:

· A l'Ouest : le Bas-Armagnac 

· Au centre : l'Armagnac-Ténarèze 

· A l'Est: le Haut-Armagnac

Les cépages de l'Armagnac

Le décret d'appellation autorise la culture de 10 cépages différents. Quatre principaux cépages rentrent en général dans la composition de l'Armagnac : l'Ungni-blanc, le Colombard, la Folle Blanche et le Baco Blanc.

La vinification

Après la vendange, les raisins sont pressés et vinifiés de manière traditionnelle et naturelle. On limite fortement l'utilisation des sulfites pour éviter des problèmes au moment de la distillation. Le vin produit est généralement acide et peu alcoolisé. Les vignerons cherchent à conserver la fraîcheur et les arômes jusqu'à la distillation.

La distillation

La distillation est le moment clef de l'élaboration de l'Armagnac. Il faut tout un savoir-faire pour maîtriser l'alambic traditionnel "Armagnacais" avec barbotage. Une surveillance rigoureuse des température de chauffe, etc doit être mise en place pendant cette étape. Autre typicité, la distillation se fait de manière continue.

L'élevage

armagnacUne fois la distillation terminée, l'armagnac est mis en élevage dans des pièces. Les pièces sont, en fait, des fûts de chêne de 400 litres. L'Armagnac s'enrichit au fil du temps avec des arômes de vanille, pruneaux, fruits confits, compote, etc.). L'élevage est aussi la période où il va prenddre ses couleurs dorées, ambrées voire acajou. Dernier fait important du vieillissement, le degré alcoolique va diminué par évaporation.

Une fois l'élevage terminé et l'Armagnac "habillé" le vigneron apporte la touche finale par l'assemble des différentes pièces.

(Source : Inetrprofession de l'Armagnac)

Nos Armagnac millésimés